Actualités

Partenariat de recherche pour un projet de valorisation novateur lié au bioraffinage forestier

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Partenariat de recherche avec Polytechnique Montréal, FPInnovations, Hydro-Québec et Les Alcools spéciaux GreenField Inc pour un projet de valorisation novateur lié au bioraffinage forestier

Shawinigan, le mercredi 29 janvier 2014 – Le Collège Shawinigan et Polytechnique Montréal sont fiers d’annoncer l’obtention d’une subvention du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour un projet de trois ans intitulé « Nouvelles technologies de détoxification et concentration des hydrolysats d’hémicelluloses du bois ». Le CRSNG a consenti un montant total de 506 900 $ au projet par une subvention du volet De l’idée à l’innovation pour les universités et les collèges (INNOV-UC) de son Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (ICC). Pour leur part, les partenaires au projet : FPInnovations (90 000$ en espèces et 96 700$ en nature), le Laboratoire des technologies de l’énergie (LTE) d’Hydro-Québec (30 000$ en espèces et 50 000$ en nature) et Les Alcools spéciaux GreenField, Inc. (58 500$ en nature).

La bioraffinerie forestière consiste en la séparation de constituants du bois et leur conversion en une grande variété de bio-combustibles et de bio-produits. L’implantation d’unités de cette nature dans les usines est une priorité de l’industrie papetière canadienne. Cette initiative est fortement appuyée par les gouvernements fédéral et provincial. Le projet de partenariat entre le Collège Shawinigan/CNETE, Polytechnique Montréal, FPInnovations, Hydro-Québec et Les Alcools spéciaux GreenField Inc. vise l’utilisation, pour le bioraffinage, des hémicelluloses du bois non essentielles au procédé Kraft. Les hémicelluloses constituent une des composantes du bois. Dans le procédé Kraft de mise en pâte du bois les hémicelluloses sont dégradées et solubilisées par attaque chimique et brulées pour produire de la chaleur. Cependant, une partie des hémicelluloses peut être extraite des copeaux de bois en tête du procédé Kraft sans que celui-ci n’en soit affecté. Ces hémicelluloses peuvent ensuite être transformées en sucres, puis converties en biocarburants et en bio-produits à haute valeur ajoutée. L’objectif de ce projet est donc de mettre au point des procédés faisant appel aux technologies membranaires afin de rendre efficace et rentable la conversion ultérieure des sucres hémicellulosiques.

« La découverte, l’implantation et la commercialisation de nouveaux bioproduits à valeur ajoutée provenant de la ressource forestière, rehausseront la viabilité des papetières actuelles, tout en contribuant à l’économie des communautés d’un océan à l’autre »,a déclaré Jean Hamel, vice-président, Pâtes, papiers et bioproduits chez FPInnovations. « De plus, l’innovation, par le biais d’une collaboration avec des partenaires tels que le Collège Shawinigan/CNETE, Polytechnique Montréal, Hydro-Québec et Les Alcools spéciaux GreenField Inc., ainsi que le soutien du CSNRG, est un élément clé à la revitalisation du secteur des pâtes et papiers ».

« Polytechnique Montréal se réjouit de ce partenariat avec le Collège Shawinigan qui permettra de former une relève de pointe et de mener des travaux de recherche qui appuieront l’industrie dans le secteur de la transformation et du bioraffinage du bois » et qui lui donneront un avantage compétitif, souligne Christophe Guy, directeur général de Polytechnique Montréal. Pour sa part, « le LTE est heureux d’être partenaire de ce projet important. Tant nos équipes et leur expertise que nos installations de pointe viendront appuyer ce projet novateur pour l’industrie des pâtes et papiers », mentionne Michel Dostie, chef Expertise utilisation de l’énergie et responsable du LTE.

Le projet produira de nouvelles connaissances et techniques qui seront mises à la disposition de l’industrie et qui pourront être commercialisées. Cette nouvelle technologie prometteuse, qui permettra d’utiliser les hémicelluloses du bois pour produire des biocarburants et autres bio-produits, pourra être transférée vers l’industrie des pâtes et papiers et ainsi contribuer à une saine diversification de son marché. Les subventions INNOV-UC visent à financer la participation des collèges et des universités à l’amélioration des technologies, produits, procédés et services commerciaux actuels des entreprises. « Ces investissements permettent aux entreprises d’avoir accès aux gens, aux ressources et aux outils qui se trouvent dans les collèges du Canada dont elles ont besoin pour être à l’avant-garde de l’innovation. Au bout du compte, l’objectif est de créer des partenariats durables qui aideront à renforcer notre avantage concurrentiel sur le plan de l’innovation et qui auront une incidence positive sur notre pays et notre industrie », a affirmé Janet Walden, chef des opérations du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Ce projet permettra de tirer profit des travaux de recherche menés à Polytechnique Montréal et au Centre national en électrochimie et en thochnologies environnementales (CNETE) du collège Shawinigan et de les transférer à l’industrie. Ce partenariat de recherche accélérera le développement de la technologie de conversion des hémicelluloses, à l’avantage des entreprises canadiennes.

À propos du CNETE
Le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales du Collège Shawinigan est un des centres de transfert de technologie du réseau Trans-tech. Bien que son rayonnement scientifique déborde amplement des limites géographiques de la Mauricie, le Centre a comme mission de contribuer au développement économique de la région par le transfert de technologies en électrochimie et en environnement. Le Centre est reconnu pour ses travaux de recherche appliquée et ses nombreux succès en transfert de technologie.

À propos de Polytechnique Montréal
Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l’un des plus importants établissements d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l’ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 41 400 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l’Ordre des ingénieurs du Québec. L’institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 248 professeurs et plus de 7500 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s’élève à plus de 200 millions de dollars, dont un budget de recherche de 82 millions de dollars.

À propos de FPInnovations
FPInnovations est un chef de file mondial sans but lucratif qui se spécialise dans la création de solutions à vocation scientifique soutenant la compétitivité à l’échelle mondiale du secteur forestier canadien et qui répond aux besoins prioritaires de ses membres industriels et de ses partenaires gouvernementaux. Il bénéficie d’un positionnement idéal pour faire de la recherche, innover et livrer des solutions d’avant?garde qui touchent à tous les éléments de la chaîne de valeur forestière, des opérations forestières aux produits de consommation et industriels. FPInnovations compte plus de 525 personnes, incluant des laboratoires de recherche situés à Québec, Montréal, et Vancouver et des bureaux de transfert de technologie à travers le pays. Pour de plus amples renseignements sur FPInnovations, veuillez visiter : www.fpinnovations.ca.

À propos de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec
L’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) offre un appui technique aux divisions d’Hydro-Québec et réalise des projets d’innovation technologique pour soutenir leurs activités et assurer le développement à long terme de l’entreprise. Hydro-Québec consacre en moyenne 100 M$ par année à ses projets d’innovation. Les activités de l’IREQ sont regroupées dans deux centres : Laboratoires de recherche et d’essais de Varennes et le Laboratoire des technologies de l’énergie (LTE) de Shawinigan. Ce dernier, centré sur les technologies d’utilisation de l’énergie, met l’innovation technologique au service des clients de l’entreprise.

À propos des Alcools de Spécialité GreenField Inc. (GFSA)
GFSA est le plus important producteur d’alcools de spécialité du Canada, mettant l’accent sur la production d’alcool à usage pharmaceutique, médical, industriel et de consommation, d’éthanol carburant et de coproduits connexes destinés à l’agriculture. Après 20 ans d’opération, l’entreprise, qui occupe la plus importante part de marché du secteur de l’alcool industriel, est également le plus grand producteur d’éthanol du Canada. GFSA, dont le siège social est à Toronto, possède quatre usines de production à la fine pointe de la technologie au Canada, ainsi que des usines de production aux États-Unis.

Depuis 2008, GFSA participe activement au développement et à la commercialisation de technologies de biocarburants avancés de la prochaine génération, produits à partir de déchets agricoles, forestiers et municipaux. À son Centre d’Excellence (Chatham, Ontario), l’équipe de recherche et de développement de GFSA concentre ses efforts sur le procédé de prétraitement de la biomasse cellulosique au cœur duquel se trouve la nouvelle génération d’extrudeuse à vis jumelles.
Apres avoir démontré les performances de son procédé et de son équipement de prétraitement de la biomasse à l’échelle pilote, l’équipe R&D de GFSA a entrepris la mise à l’échelle pré-commerciale de sa technologie de prétraitement avec pour cible sa commercialisation en 2015.

Sur la photo, nous apercevons tous les partenaires associés au partenariat de recherche.

Pour renseignements :

Annie Berthiaume, conseillère en communication
Collège Shawinigan
Téléphone: 819 539-6401 poste 2324
Télécopieur: 819 539-1926
[email protected]

Annie Touchette, conseillère principale en communications
Polytechnique Montréal
Téléphone : 514-340-4415
Cellulaire : 514 231-8133
[email protected]

Terry Knee, Directeur des communications
FPInnovations
Téléphone : 604 222-5665
Cellulaire : 514 442-1598
[email protected]

Louis-Olivier Batty, attaché de presse
Hydro-Québec
Téléphone : 514 289-4214
[email protected]