Prévention des violences à caractère sexuel

Présentation

Sans oui, c’est non! – Prévention des violences à caractère sexuel

Le 8 décembre 2017, l’Assemblée nationale adoptait la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur. Cette loi prévoit l’adoption d’une politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel d’ici le 1er janvier 2019, qui devra être appliquée par les établissements au plus tard le 1er septembre 2019.

Le but de la Loi est de renforcer les actions pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur et de contribuer à favoriser un milieu de vie sain et sécuritaire pour les étudiants et les membres du personnel.

Ainsi, le Collège Shawinigan travaille présentement à l’élaboration de cette politique, ainsi que du plan d’action à mettre en place pour sensibiliser et former la communauté collégiale à cette problématique et ainsi prévenir les situations de violences à caractère sexuel.

Références

Sans oui, c’est non! – www.harcelementsexuel.ca
Le Collège Shawinigan est partenaire de l’initiative Sans oui, c’est non!, pour la lutte aux violences à caractère sexuel, et qui regroupe de nombreux autres établissements collégiaux et universitaires du Québec.

Violences à caractère sexuel?

Mais qu’entend-on par violence à caractère sexuel?

La violence à caractère sexuel est commise par le biais de pratiques sexuelles ou en ciblant la sexualité, l’identité sexuelle ou l’expression de genre. Elle se manifeste aussi par des gestes, paroles, comportements ou attitudes à connotation sexuelle non désirés. Elle porte atteinte à l’intégrité physique et psychologique de la personne, et est généralement de nature criminelle. Cette définition inclut l’inconduite sexuelle, le harcèlement sexuel et l’agression sexuelle.

Agression sexuelle

  • Geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou par une manipulation affective ou par chantage.

Harcèlement sexuel

  • Comportements verbaux et non verbaux qui se traduisent par des attitudes insultantes, hostiles et dégradantes, qui ont pour objet la sexualité.
  • Une seule conduite grave peut constituer du harcèlement si elle porte atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique de la personne et produit chez elle un effet nocif continu.

Inconduite sexuelle

  • L’inconduite sexuelle fait référence à des gestes à connotation sexuelle qui surviennent dans le cadre d’une relation professionnelle au sens du Code des professions.
Ressources

Pour signaler ou dévoiler une situation de violence à caractère sexuel

Si vous êtes témoin ou victime d’une situation de violence à caractère sexuel, des ressources peuvent vous aider. En cas d’urgence, contactez le 911.

Ressources du Collège Shawinigan

Annick Bellerive
Intervenante psychosociale
819 539-6401, poste 2317
[email protected]
Par MIO

Sécurité
819 539-6401, poste 2266

Direction des affaires étudiantes
819 539-6401, poste 2437
[email protected]

Clinique jeunesse (Infirmière et médecin)
Pour prendre rendez-vous : 819 539-8371, poste 8345

Ressources externes

Ligne d’écoute, d’information et de référence (24 heures par jour, 7 jours par semaine)
Destinée aux victimes d’agression sexuelle, à leurs proches et aux intervenants
1-888-933-9007

CALACS Entraid’Action
Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
819-538-4554
[email protected]
www.calacs-entraide.ca

Interligne
Aide et renseignements sur la diversité sexuelle et de genre
1-888-505-1010
www.interligne.co

AidezMoiSVP.ca
Aide pour bloquer la propagation des photos et de vidéos à caractère sexuel

Je suis témoin, j’agis!

Comment agir si je suis témoin d’une situation de violence à caractère sexuel?*

Tout le monde peut agir pour prévenir les violences sexuelles et tenter de faire cesser des comportements qui y sont liés :

  • Vous pouvez manifester votre désapprobation et votre malaise face à des propos et des gestes à caractère sexuel, face à des comportements sexistes, misogynes ou intimidateurs, et ce, en personne ou en ligne.
  • Vous pouvez réagir et exprimer votre inconfort vis-à-vis le manque de respect dont font preuve les personnes qui vous entourent : sur le campus, au travail, à la maison, entre amis.
  • Vous pouvez, lorsque c’est possible et que votre sécurité n’est pas menacée, intervenir directement pour faire cesser les violences sexuelles dont vous êtes témoin.
  • Vous devez prévenir dans les plus brefs délais les autorités et les ressources appropriées.
  • Vous pouvez également jouer un rôle important par votre témoignage en faveur de la personne qui a été victime de violences sexuelles.

Lorsqu’une personne semble prise dans une situation difficile ou susceptible de dégénérer, il est important d’intervenir directement pour la soutenir, pour lui offrir une chance de s’y soustraire :

  • Établissez un contact visuel (ou une autre forme de contact comme un texto, par exemple) avec la personne.
  • Communiquez de façon claire votre soutien à la personne.
  • Prévenez l’entourage de la personne en difficulté, attirez l’attention sur la situation problématique.
  • Intervenez à plusieurs lorsque c’est possible pour faire cesser les comportements inappropriés.
  • Tentez d’éloigner la personne en agissant comme si vous la connaissiez (si ce n’est pas le cas).
  • Faites diversion pour permettre à la personne en difficulté de s’échapper, de se mettre en sécurité.
  • Détournez l’attention pour prévenir l’agression potentielle ou la faire cesser et accompagnez la personne victime du comportement inadéquat dans un lieu sécuritaire.
  • Soutenez la personne par votre présence, votre écoute, et accompagnez-la vers les ressources appropriées.
  • Demandez de l’aide, dénoncez, prévenez les autorités.

Dans le doute, il n’y a pas de chance à prendre : il faut intervenir

*Tiré du site Web du Cégep de Sherbrooke