Actualités

Football collégial : Malgré les résultats, un bilan positif pour les Électriks!

Aux termes d’une saison plutôt ardue où les résultats n’ont pas été nécessairement au rendez-vous, les Électriks dressent tout de même un bilan majoritairement positif de cette saison 2018.

Évoluant dans la section Nord-Est de la ligue collégiale de football division 3, l’équipe de football du Collège Shawinigan n’aura finalement pas réussi à atteindre certains de ses objectifs relatifs aux performances sur le terrain. Malgré tout, l’état-major des Électriks considère que de nombreux autres objectifs, souvent sous-estimés, ont été pleinement atteints.

En effet, tous les joueurs et les entraîneurs s’entendent pour dire que malgré les difficultés rencontrées, le moral de l’équipe n’a jamais été aussi bon et que l’enthousiasme et la détermination ont toujours été au rendez-vous. De plus, en discutant avec les anciens joueurs et surtout les joueurs actuels, une des grandes forces du programme de football des Électriks est la qualité de l’encadrement, et ce, tant sur le plan académique que sur le plan personnel.

Selon le joueur recrue Bryan Nemey, originaire de Sainte-Agathe-des-Monts, son intégration à l’équipe et au monde collégial a été facilitée par de nombreux facteurs : « L’accueil des vétérans et des entraîneurs n’aurait pas pu être meilleur. Très rapidement, j’ai senti que j’avais ma place dans l’équipe et que ma présence était importante », mentionne Bryan, tout sourire. Ce même sourire revient aussi lorsque vient le temps de parler de sa transition du secondaire au collégial : « Ça paraît vraiment qu’on arrive dans un petit collège, car rapidement, tous nos enseignants connaissent notre nom et se montrent disponibles pour nous aider. De plus, la présence d’un entraîneur de football de jour nous permet d’être très bien suivis et encadrés sur le plan physique, académique et personnel. Bref, l’encadrement est vraiment une force ici ».

Même discours chez les deux recrues d’origine latuquoise, Alexandre Pellerin et David Lafrenière, qui ne regrettent en rien leur choix de collège et d’équipe de football : « L’esprit d’équipe et notre intégration rapide sont des facteurs qui font qu’on a grandement apprécié notre première saison de football collégial et qu’on sera de retour pour les prochaines années. Tout le monde s’apprécie et on fait plusieurs activités ensemble en dehors du football, comme aller encourager nos équipes de basketball. Nous sommes vraiment unis! »

Pour Vincent Clermont, responsable des sports au Collège : « C’est certain qu’on aimerait gagner plus de matchs, mais avant toute chose, nous voulons nous assurer que nos jeunes se sentent bien chez nous. On mise donc beaucoup sur leur encadrement et sur leur expérience en tant qu’étudiant-athlète. On s’assure qu’ils ne manquent pas de soutien, et ce, dans toutes les facettes de leur parcours collégial. À voir et à entendre parler les joueurs, nous pouvons considérer qu’on réussit bien de ce côté. »

Et puis, qu’est-ce qu’un joueur finissant aurait à dire sur l’avenir des Électriks? Selon le receveur de passes Zachary Tellier, le programme est sur la bonne voie : « Avec la venue de nouveaux joueurs d’un peu partout dans la province, un changement de mentalité se fait sentir, car ces recrues viennent ici pour faire changer les choses. De plus, ce sont tous de bons gars disciplinés et prêts à s’investir à fond. Ajoutez à ça une équipe d’entraîneurs qualifiés et adaptatifs, et l’équipe peut être optimiste pour l’avenir. »

Zachary, qui fera vraisemblablement le saut au football universitaire, est l’une des preuves que la ligue collégiale division 3 offre une bonne visibilité par rapport aux recruteurs : « Ici, à Shawinigan, si tu sais te démarquer, tu auras la chance d’avoir du temps de jeu rapidement, mentionne-t-il. Tu pourras facilement te faire valoir et te faire remarquer par les recruteurs. C’est donc faux de penser qu’on n’a pas de visibilité selon les résultats de l’équipe ou en évoluant en division 3. »

L’entraîneur-chef Guy Bergeron approuve les propos de son vétéran et renchérit : « C’est certain que nos joueurs sont heureux, et particulièrement nos recrues, car lorsqu’on recrute un athlète, c’est pour le faire jouer immédiatement et régulièrement, et pas seulement 20 à 30 jeux dans une saison. Cela amène une relation de confiance entre les parents, les entraîneurs et les joueurs, et ces derniers nous le rendent bien. Ils réalisent rapidement qu’ils jouent pour une cause et que la facilité ne sera pas toujours au rendez-vous, mais il n’y a rien de mieux pour former des hommes de qualité. Les paramètres de réussite d’une carrière collégiale vont bien au-delà des victoires et des défaites. »

Finalement, selon Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, l’équipe en place a la confiance de la direction : « Nous sommes satisfaits du travail accompli par les entraîneurs et les différents intervenants de notre équipe de football. En sachant nos joueurs heureux, motivés et bien encadrés, c’est facile d’accorder notre confiance aux entraîneurs en place et ainsi d’assurer l’avenir de notre programme de football. »

Avec tous ces ingrédients en place, il est difficile de croire que les Électriks ne progresseront pas dans les prochaines années. S’ajoutera bientôt à cela un intense recrutement auprès des joueurs d’âge scolaire de la province en plus des préparatifs hors-saison. Les Électriks seront d’attaque pour leur prochaine saison de football à l’automne 2019! Soyez au rendez-vous!

Comme sur cette photo, tous les joueurs sont prêts à mettre les efforts pour changer la donne chez les Électriks.