Actualités

10e édition du Concours de dictée

Le 15 mars dernier s’est déroulée la 10e édition du Concours de dictée du Collège Shawinigan. Au total, 1250 $ ont été distribués en prix grâce à l’AGÉÉCS (500 $), le Collège Shawinigan (300 $), la Fondation du Collège Shawinigan (300 $) et Coopsco (150 $). Voici le nom des sept gagnants:

  1. William Durocher: 250 $
  2. Annick Gonthier : 150 $
  3. Maude Pagé: 100 $
  4. Sabrina Bruneau: 90 $
  5. Jeffrey Lethiecq: 75 $ (ex aequo)
  6. Alec O’Donoughue: 75 $ (ex aequo)
  7. Anthony Cloutier-Hamelin: 60 $

Quant au prix pour le personnel de 50 $, il a été remporté cette année par Mme Marie-Pierre Pinard, professionnelle au développement de la recherche. De plus, 14 étudiants ont reçu un prix de participation. Un tirage au sort a été effectué sous la supervision de Diane Murray, Nathalie Sirois, Paul Dallaire et Marylène Cossette. Voici le nom des chanceux :

  • Anthonin Bélanger (chèque-cadeau de 50 $)
  • Robin Pelletier (chèque-cadeau de 50 $)
  • Edouard Brocheny (25 $)
  • Léandre Bordeleau-Lambert (25 $)
  • Mathieu Bureau (25 $)
  • Claudia Gagnon (25 $)
  • Roxanne Gélinas (25 $)
  • Stacey Carpentier (25 $)
  • Justine Larouche (25 $)
  • Samuel Milette (25 $)
  • Rose Lacombe (25 $)
  • Angélique Rheault (25 $)
  • Kevin Carignan (25 $)
  • Marie-Soleil Bouchard (25 $)

En terminant, remercions chaleureusement Paul Dallaire qui a accepté avec enthousiasme de faire la lecture de la dictée! Merci également aux deux professeurs du département de français qui ont aidé à la correction: Diane Murray et Paul Dallaire. Enfin, merci aux commanditaires pour avoir supporté une fois de plus ce beau projet! Serez-vous prêts à relever le défi de la dictée l’an prochain? Au plaisir de vous y voir participer en grand nombre!


La pléthore

Quelles que soient les circonstances, la jubilation de Dorothée est sans mesure lorsqu’elle pose le pied là où l’aventure l’a poussée. Elle a craqué pour la sensualité féroce des tangos argentins, s’est laissé magnétiser par l’étrange pouvoir des vestiges péruviens et s’est mêlée à l’effervescence intarissable et festive du carnaval de Rio.

Sur le vieux continent, Dorothée s’est branchée au style indéfectible des Berlinois en s’humectant le gosier de bières allemandes servies dans des chopes démesurées. Faisant fi des qu’en-dira-t-on, elle a connu les aléas d’un amour sans lendemain dans une gondole vénitienne. Ils se sont vus, se sont souri, se sont plu. Puis, elle s’est rappelé les gladiateurs virils, sanguinaires et sans remords en visitant le Colisée de Rome. Elle s’est vue défaillir en marchant d’un pas lourd dans les empreintes polonaises de l’holocauste. Dorothée a aussi apprivoisé l’austérité grise de Londres, a été transportée par le Requiem de Mozart à Vienne et a appris un catalan approximatif lors des nuits déjantées qu’elle a passées à Barcelone.

L’excès est sa carte de visite.


Pour renseignements :

Marylène Cossette
Professeure de français et responsable de la formation générale
Département d’arts et lettres
Collège Shawinigan
2263, avenue du Collège
Shawinigan (Québec) G9N 6V8
Bureau 2058