Actualités

Un débat fort intéressant sur le recrutement de la main d’œuvre en TI

Le mardi 4 avril dernier, dans le cadre des déjeuners-conférences de la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan (CCIS), des panélistes étaient invités au DigiHub pour discuter du défi colossal que représente le recrutement de la main d’oeuvre en technologie de l’information (TI).

Monsieur Jean-François Léveillé, directeur adjoint des études, Service de la formation continue au Collège Shawinigan, faisait partie du panel en compagnie de Marie-Claude Brûlé (SANA), Mario Dauphinais (Groupe SFP), Luc Loiselle (CGI) et Chantal Trépanier (SIM-Cognibox).

Bien que le domaine des TI soit en pleine effervescence et que les emplois se multiplient dans la région, le recrutement d’étudiants demeure un enjeu de taille. Monsieur Léveillé a fait valoir aux participants que le Collège Shawinigan ne recule devant rien pour attirer les jeunes au DEC en Techniques de l’informatique, et les efforts déployés portent leurs fruits puisque le nombre d’étudiants dans ce programme a considérablement augmenté ces dernières années. Le Collège offre également deux attestations d’études collégiales qui permettent de répondre rapidement aux besoins des entreprises de la région, soit Programmation d’applications mobiles et Spécialiste en qualité logicielle.

Monsieur Léveillé a précisé qu’en 2009-2010, le Collège comptait seulement 19 étudiants au DEC et il n’y avait alors aucune AEC en TI à la formation continue. Aujourd’hui, si nous combinons le nombre d’étudiants du DEC à celui des deux AEC, le Collège compte un total de 95 étudiants. Des entreprises solides qui s’implantent dans la région, comme CGI et SIM-Cognibox, contribuent grandement à attirer des étudiants dans le domaine.

Plusieurs nouveaux arrivants étudient présentement à l’AEC grâce à la collaboration du SANA. Présentement, le Collège accueille des étudiants qui proviennent de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Burkina Faso, du Maroc, de l’Algérie et même de la Chine. Ces nouveaux arrivants contribuent à combler les importants besoins de main-d’œuvre en TI, et le Collège en est très fier.

Il reste tout de même un défi de taille à relever : stimuler l’intérêt de la gent féminine pour cet univers. Au DEC en informatique, il n’y a presque pas de filles, alors que dans les AEC, il y en a deux ou trois par cohorte. Chez SIM-Cognibox, il n’y a que deux des trente programmeurs qui sont de sexe féminin, alors que chez CGI, on en dénombrerait environ 15 %.

Il a également été question de rétention du personnel chez les employeurs de choix que nous avons la chance d’avoir en Mauricie.

Au centre de la photo, Jean-François Léveillé (Collège Shawinigan) explique les défis du recrutement en TI à l’assistance. Il est entouré de Marie-Claude Brûlé (SANA), Mario Dauphinais (Groupe SFP), Luc Loiselle (CGI) et Chantal Trépanier (SIM-Cognibox).

-30-

Pour renseignements :

Karine Lord
Conseillère en communication
Collège Shawinigan
Téléphone: 819 539-6401, poste 2324
klord@collegeshawinigan.qc.ca