Cote R – Questions et réponses

Qu’est-ce que la cote R (CRC)?

La cote R est le nom par lequel on désigne souvent la Cote de Rendement au Collégial (CRC). Celle-ci est calculée pour chaque cours collégial où il est possible de le faire (voir question #9), et une CRC moyenne est ensuite obtenue. Deux composantes entrent dans le calcul : la cote Z et l’indice de force de groupe (IFG). L’IFG constitue une correction apportée à la cote Z en permettant de prendre en compte la force des élèves qui constituent un groupe.

À quoi sert-elle?

Dans le cadre du processus d’admission universitaire, lorsqu’il s’impose de faire une sélection parmi les candidatures reçues, principalement en raison du contingentement, les établissements universitaires utilisent la CRC comme un critère de sélection (parfois seul, parfois combiné à d’autres critères).

Est-ce que la CRC est utilisée pour la sélection des candidats dans tous les programmes universitaires?

La CRC est surtout utilisée dans le cas de l’admission dans un programme contingenté. Un programme contingenté est un programme pour lequel l’université reçoit plus de demandes qu’il n’y a de places disponibles.

Pour être admis à l’université dans un programme contingenté, l’étudiant doit-il avoir une CRC très élevée (30 et plus)?

Non. Seuls les programmes très contingentés (ex. médecine, médecine dentaire, optométrie, orthophonie, audiologie, communication) nécessitent généralement une CRC très élevée. Sur les sites Web des établissements universitaires, on peut obtenir la CRC du dernier collégien admis l’année précédente dans un programme contingenté donné.

Pour avoir une bonne CRC, l’étudiant doit-il être dans des groupes où les autres étudiants sont forts?

Non. La CRC tient compte de la force relative du groupe dans lequel se trouve chaque étudiant. Il n’y a donc pas d’avantages ou d’inconvénients à se trouver dans un type de groupe plutôt qu’un autre. Les études faites sur tous les étudiants de tous les cégeps montrent que les effets combinés des deux éléments de la CRC (la cote Z et l’IFG) se compensent. De plus, si un étudiant change de collège, de programme d’études ou de groupe, la cote Z obtenue à chaque cours est chaque fois corrigée par l’indicateur de la force du groupe dans lequel l’étudiant a été évalué.

Qu’est-ce que l’IFG (indice de force de groupe)?

L’IFG constitue une correction apportée à la cote Z permettant de prendre en compte la force des élèves qui constituent un groupe.

Pour avoir une bonne CRC, l’étudiant doit-il nécessairement s’inscrire dans un collège réputé fort?

Non. Étant donné que la CRC tient compte de la force des groupes, elle donne au départ une chance égale à tous dans tous les collèges.

En fait, il est inutile de choisir un collège pour la seule raison qu’on croit y gagner un avantage lors de l’accès à l’université. Par le passé, certains avantages ont pu exister avec l’utilisation de la cote Z, mais ce n’est plus le cas maintenant. D’autres considérations doivent motiver le choix de l’étudiant comme, par exemple, la nature et la diversité des cours, des programmes et des activités, la qualité de l’accueil, de l’enseignement et de l’encadrement des étudiants, la proximité géographique du collège, etc.

Existe-t-il un classement des collèges qui influence le calcul de la CRC?

Non. Aucun classement des collèges n’intervient dans le calcul de la CRC.

Est-ce qu’il y a des cours pour lesquels une CRC ne peut être calculée?

Oui, il s’agit habituellement d’un cours :

  • d’éducation physique suivi avant le trimestre d’automne 2007, qui est automatiquement exclu;
  • de mise à niveau ou d’appoint, qui est également exclu;
  • qui comptait moins de six notes supérieures ou égales à 50;
  • où tous les étudiants ont obtenu la même note.

Pourquoi un étudiant, dont la note pour un cours est nettement au-dessus de la moyenne de groupe inscrite sur le bulletin émis par le collège, obtient-il une CRC moins élevée que celle à laquelle il s’attendait?

La moyenne de groupe transmise par le collège pour un cours n’est pas la même que celle qui est utilisée pour le calcul de la CRC. Cette dernière peut être plus élevée par le fait que toutes les notes du groupe inférieures à 50 sont exclues du calcul, ce qui n’est pas le cas de la moyenne inscrite sur le bulletin de l’étudiant.

Comment peut-on expliquer qu’une CRC moyenne n’a pratiquement pas changé, malgré le fait que l’étudiant ait obtenu de meilleures notes dans ses derniers cours?

La CRC moyenne est une moyenne qui tient compte des unités de chaque cours suivi. L’impact de la CRC d’un cours de 2 unités, par exemple, dans un dossier qui compte déjà plus de 40 unités n’aura que peu d’influence sur la moyenne.

Est-ce que le fait de ne pas avoir de CRC pour un cours me pénalise?

Il peut arriver qu’un cours (souvent en fin de programme) n’ait pas suffisamment de notes pour que le calcul soit effectué. Toutefois, dans un dossier qui compte déjà plus de 40 unités, l’impact de l’ajout ou non de la CRC d’un cours est mineur.

Certaines questions et réponses sont extraites des documents du BCI : http://www.crepuq.qc.ca/spip.php?rubrique185